Sanctuaire de Nuestra Senora des Pueyo Belchite, Espagne

Un clic sur les photos pour les agrandir et pour une meilleure résolution

a click on the pictures to enlarge them

Nous continuons notre visite par ce splendide Monastère. Nous l’avions aperçu le soir lors de notre destination vers  Belchite.

La photo est prise de la voiture, je trouve intéressant le contraste entre le moderne et l’ancien. Nous y retournons le lendemain.

Picture  from the car

voyage-journ2e-du-2016-09-24-9-jpg-blog

paanneau-jpg-blog

Heureusement il n’a pas été détruit pendant la guerre d’Espagne.

monastere-2r-jpg-blog

monastere-autre-cote-jpg-blog

voyage-journ2e-du-2016-09-24-12-jpg-blog

voyage-journ2e-du-2016-09-24-24-jpg-blog

vitrail-jpg-blog

detail-des-briques-jpg-blog

Autour du monastère

aux-alentours-jpg-blog

Un peu d’Histoire…

Le Sanctuaire de Notre – Dame de Pueyo situé sur une colline à environ trois kilomètres de Belchite , sur un ancien site archéologique romain, demeurent intacts. Il est le plus important centre marial et culte de la région.

Il est l’un des plus importants sanctuaires baroques d’Aragon. Il est un complexe de bâtiments, les deux racines civiles et religieuses qui relient la Renaissance au baroque, en créant une harmonie visuelle et une grande monumentalité que vous vous approchez du sanctuaire.

La dévotion mariale est connu dans Belchite depuis le XIIIe siècle, avec le advocation de Pueyo, ce qui signifie tertre aragonais ou monticule

L’ensemble actuel a été inauguré le 25 mai 1725 par l’archevêque de Saragosse Manuel Perez de Araciel et en 1745 a reçu le titre de la basilique accordée par l’archevêque de Saragosse Francisco annéea et Busto. Entre 1594 et 1597, il a été habité par des moines de Saint-Augustin, qui, faute d’eau jusqu’à la vieille ville, où ils sont restés jusqu’au milieu du siècle dernier.

Le Sanctuaire de Notre-Dame de Pueyo a un lodge touristique et propose grillades en plein air.

Wikipedia .

Sanctuaire de Notre-Dame de Pueyo

Route de Carignan à Belchite

16ème et 17ème siècle

Style Baroque, mudéjar

 

 

Publicités

Suite du voyage…

Clic sur les photos pour les agrandir

Click on the pictures to enlarge them.

Je vous avais laissé dans les ruines de Belchite. Après les photos du soir il a fallu trouver un endroit pour se restaurer. Un endroit de caractère..

After night pictures, we had to find somewhere to have some food

 

Night train (le train de nuit)

voyage-depart-pyrenees-belchite-rosas-34-jpg-blog

 

the-night-train-jpg-2-blog

 

night-train-le-bar-jpg-blog

 

Nous trouvons un hôtel à Fuendetodos.. la ville natale de Goya (commune de Belchite) et nous découvrons la maison où il est né le 30 Mars 1746.

fuendetodos-plan-jpg-blog

Une maison très simple du 18ème siècle.

Goy’as house when he was born March 30th 1746 in Fuendetodos

maison-de-goya-jpg-blog

place-goya-jpg-blog

voyage-journ2e-du-2016-09-24-7-jpg-blog

Puis nous regagnons Belchite pour prendre les photos sous le soleil du matin.

Le petit village a été reconstruit juste à côté des ruines

The new village of Belchite

le-nouveau-petit-village-de-belchite

Puis nous faisons une rencontre étrange au premier étage d’une maison

First floor house in the village

chevre-au-1er-etage-dune-maison-jpg-blog

Et puis un ami m’attendait..

A friend was waiting from me

chat-jpg-blog

Une visite hors du temps BELCHITE

Clic sur les photos pour les agrandir et avoir une meilleure résolution.

Pour notre première soirée en Espagne nous arrivons sur le site de Belchite dans la Province de Zaragoza et nous avons éprouvé une réelle émotion.

Franco a voulu que ce village reste en l’état..


La bataille de Belchite est une opération militaire menée par les troupes républicaines espagnoles, fidèles à la République, contre les forces nationalistes, entre le 24 août et le 6 septembre 1937, durant la guerre d’Espagne. Le but des opérations militaires était la conquête de la capitale provinciale de Saragosse, afin de redonner l’avantage aux troupes républicaines mises en difficulté dans le nord.

Les combats se déroulèrent le long du front d’Aragon, mais à la suite de leur échec et l’impossibilité d’avancer plus loin dans les autres secteurs, les combats se concentrèrent autour du village de Belchite, qui connut des affrontements extrêmement violents. Malgré le déséquilibre des forces, les troupes nationalistes arrivèrent à contenir majoritairement l’avancée républicaine, ce qui transforma la victoire de l’armée républicaine, qui avait réussi à s’emparer de plusieurs villages aragonais, en

relatif échec, la ville de Saragosse restant fermement aux mains des nationalistes. (Wikipédia)


To read the text in english,  one clic here  https://en.wikipedia.org/wiki/Battle_of_Belchite_(1937)


Le spectacle est impressionnant et la couleur rouge des pierres est intéressante.. Nous avons pris une première partie des photos le soir et nous y sommes retournées le lendemain sous le soleil donnant une lumière différente.  Cela nous fait penser aux villes qui sont bombardées en ce moment, rien n’a changé.

 

belchite-premiere-photo-jpg-blog

 

photo-1-jpg-blog

 

photo-2-jpg-blog

 

photo-3-bis-le-23-sept-2016-jpg-blog

 

photo-3-jpg-blog

 

Le matin..

photo-4-le-24-sept-2016-au-matin-jpg-blog

photo-5-le-24-sept-2016-au-matin-jpg-blog

photo-6-le-24-septembre-au-matin-jpg-blog

photo-7-me-24-septembre-2016-au-matin-jpg-blog

photo-8-le-24-septembre-2016-au-matin-jpg-blog

photo-9-le-24-sept-2016-au-matin-jpg-blog

Une carte postale ancienne de la ville de Belchite avant la guerre d’Espagne

voyage-belchite-photo-ancienne-du-village-jpg-blog

Belchite, petite ville bien fortifiée de 3 800 habitants, était un des principaux objectifs des républicains sur le front d’Aragon. Encerclée par les troupes républicaines, la ville se retrouva comme un îlot de résistance, assiégé et défendu par quelque 7 000 soldats et civils volontaires, dirigés par le commandant et maire Alfonso Trallero14.

L’assaut final commença le 28 août, lorsque les républicains comprirent que la prise rapide de Saragosse était impossible, mais la résistance se fit encore plus acharnée : les combats continuèrent dans chaque rue, où furent élevées des barricades, dans chaque maison. Les nationalistes résistèrent jusqu’au 7 septembre. Les retards pris par l’armée républicaine donnèrent le temps aux franquistes d’obtenir des renforts et de faire échouer définitivement toute opération sur Saragosse16.

Le début de l’évasion

Clic sur les photos pour les agrandir.

Au retour de vacances, mon ordi m’a lâché.. il revient de chez le « docteur ».. me voici donc de retour. Je commence par le début du voyage.  Nous arrivons à Ax-les Thermes, une petite faim s’est fait sentir et nous trouvons ce qu’il nous faut sur le bord de la route. Un drôle de petit snack avec de bonnes frites et la musique des années 60/70. Le propriétaire était le sosie officiel de Danyel Gérard (chanteur à succès des années 60/70)  et il nous a parlé de toutes les tournées qu’il avait faites… Une sympatique idée pour une retraite agréable.

When I came back from my holidays, my computer was out of order… It just came back from the « doctor ».

This place was so funny, with nice fried potatoes and music from the 60/seventies. That man was the official double of a famous singer from the seventies and he  has been singing all over France for a long time. A very good idea for his retirement.

voyage-depart-pyrenees-belchite-rosas-2-jpg-blog

voyage-depart-pyrenees-belchite-rosas-4-jpg-blog

voyage-depart-pyrenees-belchite-rosas-5-jpg-blogLouis Cachon

Puis nous continuons au travers des Pyrénées.. avec le mauvais temps mais c’est un beau spectacle.

Bad weather but beautiful view.

voyage-depart-pyrenees-belchite-rosas-9-jpg-blog

voyage-depart-pyrenees-belchite-rosas-10-jpg-blog